Journée mondiale de l'habitat.

Intérieur de la cabine de l'IMOCA Campagne de France.

La journée mondiale de l'habitat, c'est quoi ?
Par sa résolution 40/202, du 17 décembre 1985, l'Assemblée générale des Nations Unies a décidé de faire du premier lundi d'octobre de chaque année la Journée mondiale de l'habitat. Cette Journée met l'accent sur le droit fondamental de tous à un logement adéquat et rappelle également à la communauté internationale sa responsabilité collective dans l'avenir de l'habitat humain.

Qui décide de ces journées ?
Les journées internationales sont proposées à l’Assemblée générale de l’ONU par les États Membres. L’Assemblée générale décide par consensus toute nouvelle journée. C’est la raison pour laquelle, on dit qu’une journée internationale est proclamée par l’Assemblée générale de l’ONU.

A quoi servent-elles ?
Même si certains thèmes peuvent parfois sembler curieux, ces journées servent en réalité à attirer notre attention sur un enjeu important du monde ou un aspect essentiel de la vie humaine.

Le rapport avec le Vendée Globe ?
Pour promouvoir cette journée nous avons décidé de vous parler d'un habitat certes provisoire mais bien particulier que sera celui de Miranda Merron pendant le Vendée Globe.

IMOCA une maison pas comme les autres.

L'IMOCA est un bateau de 60 pieds soit 18,28 m sur environ 5 m de large.
le bateau est certes plus grand que certains appartements en théorie mais dans la réalité le skipper à très peu de place pour vivre. En effet, une grande partie du bateau est utilisée pour stocker le matériel et les systèmes de navigation.

L'intérieur :

Il n'y a ni toilettes, ni salle de bain. L'hygiène n'étant pas vraiment une priorité en temps de course, la toilette est un moment privilégié pour le skipper. Dans son bateau Miranda a le "luxe" d'avoir un évier où elle pourra laver ses cheveux long de temps en temps en prenant le soin de ne pas utiliser trop d'eau douche qui est une denrée très précieuse à bord. Le skipper se lave donc à l'eau de mer avant de se rincer à l'eau douce.

La cuisine est aussi très rudimentaire. L'alimentation est très importante pour la course car un apport important journalier en calories est essentiel pour assumer l'énorme effort que demande la navigation d'un tel bateau.
Cependant, il est impératif que la préparation des repas soit la plus rapide possible. Les plats déjà préparés sont lyophilisés et donc à faire cuir dans de l'eau qui bout en seulement 45 secondes. Rapide et efficace !

La chambre à coucher quant à elle se résume à une banquette une place au milieu du lieu de vie et devant un nombre impressionnant de moniteurs complexes qu'il faut surveiller en permanence. Pas de gros dodo en perspective...

Arrière du bateau Campagne de France

Les extérieurs : 

Même si le bateau possède une "terrasse" et une "véranda" plutôt agréable en plein soleil par temps calme, le pont et la casquette ne sont pas vraiment des endroits où se prélasser en pleine course. La mer y est parfois tellement agitée qu'elle inonde de vagues le skipper qui s'y trouve et cela en fait les parties les plus froides et hostiles du bateau.

L'avantage c'est que vous ne risquez pas d'être trop embêté par les voisins... Seuls des dauphins et autres baleines viendront vous rendre visite. Ah si, j'allais oublier les cargos qu'il faut prendre soin d'éviter alors que vous foncez à plus de 30 noeuds (soit 55 km/heure) si vous ne voulez pas que votre maison soit complètement inhabitable.

Voilà, c'est ici que s'achève la visite... Rendez-vous sur Instagram pour nous dire si cet article vous a plu.

Aujourd'hui encore trop de personnes se retrouvent sans foyer décent, alors nous profitons de cette journée pour offrir plus de visibilité au travail des nations Unies à travers cet article.